Petits animaux de compagnie

Section consacrée aux soins nécessaires pour les furets, les dégus, les chinchillas, les hérissons et tous ces nouveaux animaux de compagnie que l'on rencontre maintenant de plus en plus

Le Chinchilla

Présentation de l'espèce

Chinchilla1.jpg

A. Le chinchilla dans la société

Le chinchilla est un herbivore strict de la famille des rongeurs. Il est originaire des montages des Andes en Amérique du Sud. Il fait son apparition en Amérique du Nord, principalement pour l'élevage de fourrure, au début des années 1900. Il fut également utilisé comme animal de laboratoire.

Le chinchilla est un animal de compagnie assez docile et qui a généralement bon caractère. Les mâles sont souvent plus faciles que les femelles, qui peuvent être plus farouches.

B. Caractéristiques physiologiques

1- Couleurs

La fourrure d'origine des chinchillas est d'une teinte grise, par contre on peut également retrouver des chinchillas ayant un pelage noir, beige, blanc et même bicolore. Cette fourrure est très dense et très douce.

2- Poids

En moyenne, le mâle peut peser entre 400 grammes et 500 grammes et la femelle entre 400 grammes et 600 grammes.

3- Odeur

En temps normal, un chinchilla ne dégage presque pas d'odeur.

4- Digestion

Les dents du chinchilla poussent de façon continue. Il est donc très important que l'animal soit capable de les user en grignotant ou en rongeant. C'est un herbivore strict.

La digestion du chinchilla se fait en 2 étapes. En effet, durant la nuit il produit (comme le lapin et le cobaye), des selles molles et verdâtres (des caecotrophes). Ces selles sont réingérées par le chinchilla et lui fournissent un apport essentiel en vitamines B et K et en protéines. C'est une information importante, car il ne faut jamais empêcher un chinchilla de manger ses fèces produites la nuit.

6- La reproduction

La gestation est d'une durée moyenne de 111 jours. Le comportement de la femelle gestante peut changer quelques jours avant la parturition (perte d'appétit, diminution de l'activité, comportement agressif). Un coin aménagé pour la mise bas devrait être réservé pour la mère et ses petits pour protéger les bébés du froid (les chinchillas n'ont pas tendance à construire de nids). La taille de la portée varie de 2 à 4 bébés et les femelles peuvent avoir de 1 à 3 portées par année. Les petits naissent les yeux ouverts, avec de la fourrure et ils devraient être capable de marcher à l'intérieur d'une heure suivant la naissance. Le sevrage survient vers 6 à 8 semaines.

7- Rythme circadien

Les chinchillas sont des animaux plutôt nocturnes

8- Comportement face aux autres animaux

Les chinchillas sont des animaux sociaux qui aiment vivre en groupe. Il est recommandé de les garder en groupe d'au moins deux. Comme mentionné plus haut, les femelles sont parfois plus farouche et cela peut rendre l'introduction d'un nouvel individu dans le groupe plus difficile.

Pour introduire un nouveau chinchilla, installer les cages à proximité durant quelques jours, donner le même bain de sable aux 2 chinchillas, puis essayer de les mettre en contact dans une pièce hors de leur territoire habituel. Si les deux animaux semblent bien s'entendre, ils pourront être placés dans une même cage.

9- Données physiologiques utiles :

chinchilla_pet_rodent_723359.jpg

Température rectale : 38 Celsius
Fréquence cardiaque : 100 à 150 bpm
Fréquence respiratoire : 40 à 80 rpm
Maturité sexuelle : 4 à 5 mois
Longévité : 10 à 15 ans
Gestation 111 jours en moyenne
Petits par portée : 2-4 (en moyenne).

C. Hébergement et entretien

I- La cage : l'environnement de base du chinchilla

Le milieu naturel du Chinchilla est de type montagneux et escarpé, ils ont donc besoin d'une grande cage, très haute avec plusieurs niveaux où ils pourront sauter et grimper. Le climat des montagnes des Andes sec et froid. Un chinchilla sera donc très bien dans une pièce où la température n'excède pas 24 degrés Celsius et où l'humidité est relativement basse (30 à 40%).

1- Revêtement de la cage
La cage devrait être faite de barreaux de métal. Les vivariums et aquariums sont à proscrire, car la ventilation n'y est pas adéquate. Si les barreaux sont recouverts d'une gaine plastifiée, il faut s'assurer que le chinchilla ne grignote pas celle-ci. Le fond devrait être plein, de préférence fait d'un matériel facile à laver comme le plastique. Le métal est aussi un bon choix, mais il peut finir par rouiller. Le bois est à éviter : il garde les odeurs et se désinfecte mal. Le fond, s'il est fait d'un grillage, devrait être recouvert pour éviter que le chinchilla ne développe les problèmes de pattes. On peut utiliser du vinyle ou des tuiles de prélart comme recouvrement.

2- Litière
Les litières idéales pour les Chinchillas sont les litières de copeaux de bois (sans poussières, ni odeur) et celles de pailles (de chanvre ou de lin). La litière devrait être changée régulièrement. 

3- Le coin alimentation
Des bols en plastique très épais, en métal ou en céramique sont à privilégier pour éviter que le chinchilla ne les renverse en jouant dans sa cage. Deux sources d'eau devraient être disponibles dans la cage, un bol et un biberon par exemple. Les chinchillas aiment beaucoup ronger, des jouets comme des branches de pommiers sont recommandés.

4- Coin de repos
Les chinchillas aiment se cacher et dormir dans des endroits confortables. Ils apprécient les boîtes de cartons, de plastique et les «niches» en tissus, pouvant jouer le rôle d'une tanière. Le matériel du coin de repos devrait être résistant, facilement lavable ou remplaçable. S'il grignote des morceaux de tissus, enlever les morceaux qui se détachent pour ne pas qu'il l'avale et souffre d'un blocage.

II- La cage : son entretien

Une fois par semaine : Laver la cage en entier à l'eau chaude et au savon à vaisselle, de même que les litières, les bols et la bouteille d'eau. Ne pas utiliser de produits du genre Lysol, Vim ou Hertel : ceux-ci sont trop forts et toxiques pour le chinchilla. Si une désinfection plus poussée est requise (lors de maladie) vous pouvez utiliser un mélange d'eau chaude et d'eau de javel (environ 2% d'eau de javel dans 98% d'eau). Rincer à fond et bien sécher. Laver tous les tissus à la machine avec un savon sans parfum ou pour bébé.

Une à deux fois par jour : Rincer les bols de nourriture et d'eau ainsi que le distributeur d'eau «biberon» et vider la litière de l'urine et des selles du jour.

D. L'alimentation du chinchilla

I- Nourriture naturelle du chinchilla

Dans la nature, le chinchilla est un herbivore strict vivant dans un environnement très pauvre en nourriture (sec et désertique). Il se nourrit donc des végétaux qu'il peut trouver (végétaux secs, cactus, petits fruits s'il en trouve). Il est donc important que son alimentation ait un taux élevé de fibres, mais très peu de gras et de protéines. Il ne devrait jamais manger de viande, pas de gras et très peu de nourriture sucrée (les chinchillas sont très sensibles aux caries dentaires). Il est aussi extrêmement sensible aux changements de diète (changement très progressif si besoin de changer la diète).

II- La nourriture du chinchilla

Ce dont il faut se souvenir

- Herbivore strict avec «double digestion»;
- La majorité des problèmes de santé viennent de l'alimentation;
- Extrêmement sensible aux changements alimentaires;
- Besoin en eau : 100 ml/kg/jour

Le foin doit être donné à volonté. Cet aliment favorise l'usure des dents et une bonne santé gastro-intestinale. Il devrait être disponible en tout temps et on ne devrait le changer que lorsqu'il est souillé pour que le chinchilla consomme à la fois les feuilles et les tiges et non pas seulement les feuilles.

Il faut privilégier le foin de première coupe, car son % de fibres est plus élevé et il est plus faible en protéines. Les foins d'été sont souvent trop riches et pas assez mûrs pour l'alimentation des Chinchillas.

Le chinchilla devrait également recevoir 30g par jour de moulée conçue spécialement pour les Chinchillas. Évitez les mélanges avec des noix, graines, fruits, ces aliments sont trop riches pour le Chinchilla et augmenterons les risques de problèmes de santé.

Les légumes racines et les fruits peuvent également être donnés au chinchilla, en très petite quantité. Lors de l'introduction d'un nouvel aliment, il faut toujours y aller graduellement. Il est préférable que ces légumes soient à la température de la pièce quand on les offre. Voici une liste de quelques légumes et fruits que votre chinchilla peut recevoir : fenouil, carotte, brocoli, courgette, céleri, pomme, grenade, fraise, cerise, framboise, pissenlit, plantain, fane de carottes, feuille de brocoli, feuille de choux fleur, endive, salades.

L'eau doit être propre en tout temps. Ses besoins en eau sont d'environs 100ml/kg/jour, ce qui veut dire environ 10ml par jour.

E. L'hygiène et les soins du chinchilla

I- L'exercice

Un chinchilla en bonne santé devrait avoir environ deux heures de liberté par jour, dont au moins une heure en compagnie de son maître ou d'un autre chinchilla (ou autre animal de compagnie). Lors de cette mise en liberté, il est bon de le tenir dans une pièce ou en enclos d'où il ne pourra pas s'échapper et où l'accès aux animaux de type prédateur (comme chien ou chat) soit interdit. Plusieurs produits sont toxiques pour ce petit animal, dont plusieurs plantes et pots-pourris (s'assurer qu'il n'y a pas accès). Il est également important de limiter l'accès aux endroits où il pourrait se coincer et rester pris (exemple fauteuil).

II- Le toilettage

Les chinchillas ne nécessitent pas de taille de griffes.

Ils n'ont pas besoin de bains traditionnels avec de l'eau, mais bien de bain de sable. Ce bain de sable est essentiel pour maintenir une bonne santé de la peau et du pelage du Chinchilla. Le bain de sable ne doit pas être laissé plus de 15 minutes, et il devrait y avoir accès une à deux fois par jour. Il est important d'utiliser du sable de qualité ne créant que très peu de poussière, ces sables sont disponibles en animalerie. Le contenant devrait être assez large et long pour que le chinchilla se roule à l'intérieur et assez haut pour ne pas qu'il le renverse.

Il ne nécessite pas de brossage quotidien, à moins que des nœuds se soient formés dans son poil. Il ne devrait cependant pas y avoir de nœuds, à moins que son environnement ne soit pas bien adapté (humidité, chaleur).

III- La manipulation du chinchilla

Les chinchillas sont habituellement très gentils et mordent très rarement. Lorsqu'il doit être manipulé, s'assurer de ne jamais l'attraper par la queue (la queue peut vous rester dans les mains, elle ne repoussera jamais). S'assurer de le prendre avec une main sous le thorax et l'autre main qui supporte son arrière-train. Si besoin, la contention peut être effectuée à l'aide d'une serviette. Pour les transports, le mettre dans une petite cage créée à cet usage.

F. Les maladies du chinchilla

I- Maladies dentaires

Les mêmes maladies dentaires que chez le chinchilla sont retrouvées chez le chinchilla, en plus d'avoir une sensibilité accrue aux caries lorsqu'il y a un apport excessif en sucre dans son alimentation. Un problème très fréquemment rencontré est la malocclusion dentaire, c'est-à-dire une incapacité de fermer normalement la bouche soit à cause d'un problème de dents ou de mâchoire (problèmes congénitaux ou acquis). Quand la cause est un défaut de conformation des dents, cela est majoritairement dû à une élongation de celles-ci par manque d'usure et une alimentation incorrecte en est la véritable origine. Quand c'est un problème de mâchoire, cela peut être un problème de naissance ou une maladie métabolique des os. Les signes d'un problème de ce genre sont la salivation excessive, l'anorexie et la perte de poids. On voit parfois aussi des écoulements oculaires, car la racine de la dent comprime le canal lacrymal. Si les dents sont trop longues, le vétérinaire les coupera. La prévention passe par la diète (nourriture permettant l'usure des dents et empêchant les carences) et en évitant de reproduire les lignées avec une mâchoire mal conformée. Pour les anomalies de naissance, une coupe des dents doit être faite régulièrement par un vétérinaire (aux 6-8 semaines).

2- Problèmes cutanés

Les chinchillas sont très fragiles aux pododermatites (inflammation et/ou infection des extrémités). Ils peuvent présenter des blessures et des croûtes aux pattes et ne pas vouloir se déplacer. Ces lésions, qui peuvent s'infecter, sont très fréquemment rencontrées chez les chinchillas vivant dans une cage ayant du grillage comme plancher, surtout si ces animaux sont obèses. La prévention est donc de mise, car le traitement de cette condition est difficile et peut même mener à des infections des os.

Il est très fréquent de voir des chinchillas avec des problèmes de poils et de peau. Si certaines de ces conditions sont bénignes, d'autres sont le signe de maladies très sérieuses.

On peut parfois voir une chute de poils subite et importante due à un toilettage excessif (stress ou ennui) ou a des agressions de dominance par d'autres chinchillas. Dans ces cas, il suffit de revenir à la base : diète équilibrée, sorties fréquentes. Il est préférable d'isoler le dominant si plus de 2 chinchillas sont en cage ensemble : le dominant est celui qui n'a pas de lésion.

Le chinchilla peut aussi souffrir d'une infection de peau à champignons (teigne). La teigne ou dermatophytose est une zoonose. On reconnaît cette maladie aux plaques sans poils et/ou aux croûtes disséminées sur la peau. Au début, les lésions se voient surtout au niveau de la face et des oreilles. Le traitement diffère selon la durée et l'importance du problème, mais doit toujours être prescrit par un vétérinaire après examen de l'animal. Attention, la teigne des chats et des chiens peut se transmettre au chinchilla et vice-versa.

3- Problèmes reproducteurs

Deux pathologies sont à retenir : les infections utérines(pyomètre) et la dystocie. 

Le pyomètre est une accumulation de pus dans l'utérus due à une infection et/ou une inflammation de celui-ci.  Les signes observés sont la fièvre, l'abattement, l'anorexie. Parfois l'abdomen est distendu. Attention : l'absence d'écoulement purulent au niveau du vagin n'exclut pas la présence d'un pyomètre.

La dystocie, ou incapacité à mettre bas normalement, est très fréquente chez le chinchilla, surtout chez les femelles obèses.Si la femelle est fatiguée ou si le bassin est trop étroit par rapport à la taille des petits, ils ne peuvent pas passer. Les signes de dystocie sont une mise bas prolongée avec contractions, un animal léthargique et des écoulements vulvaires. C'est une urgence médicale. Le pronostic est bon pour les césariennes.

4- Problèmes autres

Les chinchillas ont tendance à faire des conjonctivites si leur environnement n'est pas adéquat ou s'ils ont trop souvent accès à leur bain de sable.

Les fractures et les traumas sont assez fréquents chez ces petits animaux vu leur comportement fouineur, leur niveau d'activité assez élevé et leurs acrobaties.

Ils peuvent également souffrir d'otites moyennes, de pneumonies, d'entérites (souvent causée par la bactérie Pseudomonas aeruginosa, bactérie de la flore normale qui peut devenir pathogène si l'occasion lui est donnée).

Pour ce qui est des mâles, ils ont parfois des anneaux de poils qui entourent leur pénis et ce qui peut leur causer un grand inconfort. Ils peuvent également souffrir d'urolithiases (pierres a/n du système urinaire).

H. Médecine préventive

1. Chirurgies

Les chirurgies de stérilisation ne sont habituellement pas faites de routines.

2. Suivi annuel

L'examen de santé chez un vétérinaire devrait être fait tous les 2 ans chez les chinchillas pour diagnostiquer de manière précoce des problèmes de santé.

3. Vaccination

Il n'y a pas de vaccination chez les chinchillas.