Petits animaux de compagnie

Section consacrée aux soins nécessaires pour les furets, les dégus, les chinchillas, les hérissons et tous ces nouveaux animaux de compagnie que l'on rencontre maintenant de plus en plus

Le hérisson

Présentation de l'espèce
A. Le Hérisson dans la société

leaf-hedgehog-autumn.jpg

Les hérissons sont des insectivores de la famille des Erinacéidés. Ils sont présents dans tout l'Ancien Monde, sauf en Asie du Sud Est. Ils font peu à peu leur apparition dans les familles en Amérique du Nord comme animal de compagnie. C'est un petit animal facilement domesticable au caractère un peu farouche.

Les 2 espèces les plus souvent rencontrées sont le hérisson africain à ventre blanc (Atelerix albiventris) et le hérisson européen (Erinaceus europaeus).

B. Caractéristiques physiologiques

1- Poids

Femelle - 300 à 600 grammes
Mâle - 400 à 600 grammes

2- Rythme circadien

Les hérissons sont des animaux nocturnes

3- Comportement

Comme les hérissons sont des animaux assez solitaires à l’état sauvage, il est recommandé de n’en avoir qu’un seul à la fois. S’il y a plus d’un hérisson dans la maisonnée, il est recommandé de les garder dans des cages séparées. Il est parfois possible de constituer un groupe de femelle hérisson, avec ou sans la présence d’un mâle.

Les hérissons sont des animaux plutôt craintifs, mais très rarement agressifs (ils mordent très rarement).

4- Données physiologiques utiles :

Température rectale - 36.1 à 37.2 Celsius
Fréquence cardiaque - 180 à 280 bpm
Fréquence respiratoire - 25-50 rpm
Maturité sexuelle - femelle 2 à 6 mois / mâle 6 à 8 mois
Gestation 34-37 jours
Nombre de petits 3-4 (en moyenne) (de 1 à 7)
Sevrage à 4-6 semaines
Espérance de vie d'environ 3 à 6 ans.

C. Hébergement et entretien

I- La cage : l'environnement de base du hérisson

L'environnement où les hérissons sont gardés doit être tenu à des températures variant entre 24 et 29 degrés Celsius. Si la température de la pièce où le hérisson est gardé descend sous ses normales, le hérisson peut entrer dans un état de torpeur. L'humidité doit également être sous les 40%. Il est aussi important de ne pas tenir le hérisson sous une lumière très vive, ces petits animaux préfèrent les éclairages doux et tamisés (qui doit être maintenu pour une période allant de 10 à 14h par jour).

1- Cage ou Vivarium
Plusieurs types d'habitation peuvent convenir pour un hérisson. Les très grands terrariums en verre et en plexiglas sont l'idéal pour ces petites bêtes. Ils peuvent également être gardés en cage, il faut simplement s'assurer que les barreaux de celle-ci sont assez près l'un de l'autre pour que le hérisson ne soit pas capable de passer sa tête entre eux. On recommande un espace minimal de 60cm par 90cm au sol pour la cage ou le terrarium.

2- Litière
Les substrats pouvant être utilisés comme litière vont des copeaux de bois non parfumés, au papier recyclé ou à la litière végétale pour chat. Il faut à tout prix éviter les litières poussiéreuses qui peuvent irriter les voies respiratoires du hérisson. Il est très important de changer la litière régulièrement, car les hérissons ont une peau très sensible qui développe facilement des irritations/infections suite au contact d'une litière souillée.

3- Le coin alimentation
Des bols en plastique très épais, en métal ou en céramique sont à privilégier pour éviter que le furet ne les détruise. Deux sources d'eau devraient être disponibles dans la cage, un bol et un biberon par exemple.

4- Coin de repos et d'activité
Il est important de fournir plusieurs cachettes pour que le hérisson puisse se reposer durant la journée (tuyau en PVC, pot à fleurs, etc.). Comme le hérisson est un animal très actif, il est également recommandé d'installer une roue dans sa cage pour qu'il puisse dépenser de l'énergie lorsqu'il n'est pas en liberté.

II- La cage : son entretien

Une fois par semaine : Laver la cage en entier à l'eau chaude et au savon à vaisselle, de même que les litières, les bols et la bouteille d'eau. Ne pas utiliser de produits du genre Lysol, Vim ou Hertel : ceux-ci sont trop forts et toxiques pour le hérisson. Si une désinfection plus poussée est requise (lors de maladie) vous pouvez utiliser un mélange d'eau chaude et d'eau de javel (environ 2% d'eau de javel dans 98% d'eau). Rincer à fond et bien sécher.
Laver tous les tissus à la machine avec un savon sans parfum ou pour bébé, beaucoup de l'odeur du furet sera ainsi éliminée. Ne pas utiliser d'assouplisseur à tissus en feuille pour votre furet, leurs voies respiratoires peuvent facilement être irritées en étant en contact avec ce genre de produits.

Une à deux fois par jour : Rincer les bols de nourriture et d'eau ainsi que le distributeur d'eau «biberon» et vider la litière de l'urine et des selles du jour.

D. L'alimentation du hérisson

I- Alimentation du hérisson

Les hérissons sont des animaux plutôt omnivores. En nature, ils mangent principalement des insectes, mais ils peuvent consommer des invertébrés comme des escargots ou de petits vertébrés comme des grenouilles et des serpents et même quelques végétaux (fruits et légumes, champignons, certaines racines).

Les hérissons parcourent de grandes distances à la recherche de leur prochain repas, il est donc important de respecter ce comportement en cachant des aliments dans leur cage ou leur environnement pour qu'ils puissent fouiller et faire de l'exercice. La majorité des hérissons de compagnie ont un problème de surpoids/obésité.

Il est recommandé de nourrir les hérissons le soir pour respecter leur rythme circadien

II- La nourriture du hérisson de compagnie

Vu son alimentation principalement composée d'insectes, les besoins nutritionnels des hérissons sont d'environ 30 à 50% de protéines pour 10 à 20% de matières grasses. Les fibres doivent également occuper une place importante dans l'alimentation du Hérisson.

Il est recommandé d'utiliser une moulée commerciale de base pour hérisson et d'ajouter des vers de terres, des vers de farines, des criquets et des fruits et légumes. Il est également possible de leur donner de petites quantités de fromage ou des oeufs cuits durs.

Un hérisson devrait recevoir dans sa journée :

- 1 à 2 cuillères à soupe de moulée pour hérisson
- 1 à 2 cuillères à thé d'aliments humides (oeuf, insectes, fromage)
- ½ cuillère à thé de fruits et de légumes.

Les nourritures pour chatons et furets ne sont pas recommandées, car ils contiennent trop de matière grasse pour les hérissons.

E- L'exercice

Comme mentionné plus haut, les hérissons sont des animaux très actifs et qui deviennent facilement obèses. Il est important de leur laisser la chance de dépenser de l’énergie et des calories en les laissant libres dans une pièce sécurisée et sous surveillance. L’ajout d’une roue dans la cage est également recommandé.

F- Le toilettage

Les griffes du hérisson devront être coupées lorsqu’elles sont trop longues. Il est également important d’inspecter les doigts des hérissons, car des fils ou des cheveux ont tendance à entourer un ou des doigts (pouvant mener à la mort du ou des doigts si la circulation sanguine est compromise).

G- La manipulation du hérisson

Il peut être très difficile de manipuler un hérisson, car ils ont la capacité de se mettre en boule dès qu’ils ressentent un stress. Chez le vétérinaire, la majorité des examens pour les hérissons devront être effectués sous anesthésie générale.

H. Les maladies du hérisson

I- Maladies dentaires

Le tartre et la gingivite, très fréquents, sont généralement sans symptôme au départ. Quand la maladie est très avancée, l'animal peut avoir mauvaise haleine et avoir de la difficulté à manger. Pour réduire l'incidence de ce problème, le brossage de dents est fortement recommandé. Quand la maladie parodontale est trop avancée, il faut faire détartrer le hérisson chez le vétérinaire.

2- Problèmes cutanés

Les responsables les plus souvent vus lors de problèmes cutanés chez les hérissons sont les parasites externes, les dermatophytes (teigne) et les allergies de contact.

Les mites de peau (Caparinia tripolis) peuvent changer l'apparence de la peau (peau plus grasse), induire de fortes démangeaisons et la perte de piquants. Parfois lorsque l'infestation est très sévère, l'état général de l'animal peut être affecté.

Les teignes sont des champignons zoonotiques causant des lésions surtout autour de la face et à la base des piquants. Ces lésions peuvent ne pas causer de démangeaisons.

Attention, car la pousse de nouveaux piquants induira des démangeaisons également ! 

3- Problèmes cardiaques

Les maladies cardiaques sont assez fréquentes, surtout chez les hérissons de plus de 3 ans. Les signes sont souvent peu spécifiques : perte de poids, léthargie, problèmes respiratoires et faiblesse du train postérieur. Un problème cardiaque se guérit rarement, et le diagnostic est plus coûteux (radiographies, ECG, échocardiographie).

4- Problèmes urinaires

Les problèmes urinaires comme les cystites (infections) et les urolithiases (pierres à la vessie) sont rapportés assez fréquemment chez les hérissons. Les symptômes d'un problème urinaire comprennent l'augmentation de la fréquence des mictions et la diminution du volume des urines, de la douleur lors des mictions ou des mictions dans des endroits inhabituels. Il est également possible de voir du sang dans les urines.

Les lithiases peuvent entraîner un blocage urinaire (le hérisson n'est plus du tout capable de vider sa vessie) et ainsi mettre sa vie en danger : c'est une URGENCE qui doit être réglée chez le vétérinaire.

5- Problèmes reproducteurs

Les dystocies sont rapportées chez les femelles, le plus souvent lorsque la reproduction a débuté après l'âge de 18 mois. En effet, après cet âge la symphyse pubienne peut être fusionnée et de ce fait créer un espace trop petit pour le passage des bébés.

La mère peut également avoir une production de lait insuffisante si elle est dans des conditions de stress, malnutrition, si le tissu mammaire ne s'est pas suffisamment développé (surtout chez les jeunes mères), si les glandes mammaires sont infectées ou s'il y a une production d'hormone insuffisante. On s'en rend compte si les jeunes perdent du poids dans les 72h suivant la naissance.

6- Problèmes neurologiques

Lorsque le hérisson est gardé à une température trop basse pour lui, il entre dans un état de torpeur. Lorsque le hérisson entre dans cet état, il répond peu ou très peu lorsqu'il est stimulé, ne se déplace pas ou sa démarche est affectée. Il est important de ne pas laisser un hérisson dans cet état trop longtemps, il faut le réchauffer et l'apporter chez votre vétérinaire.

Le «Woobly hedghog syndrome» est caractérisé par une paralysie ou une parésie ascendante progressive (donc débutant aux membres pelviens et remontants tout au long du système nerveux). C'est une maladie qui est de plus en plus rapportée chez nos hérissons de compagnie. La cause exacte de cette maladie est inconnue. Les premiers signes cliniques apparaissent généralement vers l'âge de 2 à 3 ans et les hérissons affectés décèdent de 1½ an à 2 ans suivant l'apparition de ces signes.

7- Tumeurs

Malheureusement, l'incidence des tumeurs chez les hérissons est très élevée. Selon plusieurs études, des tumeurs ont été identifiées chez plus de 30% des hérissons nécropsies. De plus, la majorité de ces processus néoplasiques sont malins. Les tumeurs les plus fréquentes sont les tumeurs mammaires, les lymphomes, les tumeurs osseuses, les tumeurs utérines et les tumeurs cutanées (mastocytomes).

8- Zoonoses

Les hérissons peuvent transmettre aux humains plusieurs maladies, dont la salmonellose, les teignes, et la maladie de Chagas (Trypanozoma cruzi).

Les hérissons sont très souvent porteur (peuvent être asymptomatiques) de Salmonelles et une recherche par culture de leur matière fécale est recommandée après l'achat.

I. Médecine préventive

1. Suivi annuel

L'examen de santé chez un vétérinaire devrait être fait tous les ans. L'examen annuel permet de déceler des signes précoces de problèmes de santé.

2. Vaccination

Aucun vaccin recommandé